Question :

 

Une personne qui possède des véhicules et des maisons, [les loue et] dépense leur usufruit à prendre en charge sa famille.

 

A la fin de l’année, il ne lui reste rien de cet argent : doit-il verser la zakat sur ces biens ?

 

Quelles sont les conditions qui entraînent l’obligation de verser la zakat en ce qui concerne les maisons et les voitures ?

 

Quelle serait alors la valeur de base sur laquelle il faut calculer ?

 

Que le salut d’Allah, Sa clémence et Sa bénédiction vous accompagnent.

 

Réponse de Cheikh Ben Baz :

 

Si ces véhicules et ces maisons sont destinés à être fructifiés (en les louant) et à l’exploitation personnelle, ils ne sont alors pas concernés par la zakat. [1]

 

Mais si elles (ou s’ils) sont, par contre, destinés, entièrement ou en partie, au commerce (à la vente), tu dois alors calculer la zakat sur leurs valeurs et la verser dès qu’une année (lunaire) s’est écoulée.

 

Cependant, si tu as dépensé les revenus de ces biens afin de subvenir aux dépenses de la maison, par exemple, ou pour entreprendre des œuvres charitables ou quoi que ce soit de similaire avant que l’année ne se soit écoulée, tu n’as pas alors à verser la zakat correspondante, conformément au sens général des textes du Coran et de la Sunna , ainsi que du hadith rapporté par Abû Dâwûd, selon Samûra ibn Jundub, qu’Allah l’agrée :

 

« Le Prophète a ordonné aux gens de donner l’aumône relative aux biens destinés à la vente. »

 

[1] C’est-à-dire par sur leurs valeus, mais il y a une zakat à payer sur les loyers.

 

Fatâwâ az-Zakât (Fatwas relatives à la zakat rassemblées par Muhammad al-Musnad), p. 30.