Cheikh Al Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde, a été interrogé sur le jugement du versement de la Zakat Al Fitr pendant les dix premiers jours du Ramadan ?

Il a répondu :

La Zakat Al Fitr est appelée ainsi car sa cause est le fitr (fin du Ramadan).

Donc si la fin du Ramadan est la cause de cette expiation, elle doit donc être liée à celle-ci et ne pas la devancer.

Sachant cela, le meilleur moment pour la verser est le jour du ‘id, avant la prière.

Cependant, il est permis de la verser un ou deux jours avant afin de faciliter cela à celui qui la verse et celui qui la reçoit.

Quant au fait de la verser avant cela, l’avis prépondérant parmi les avis des gens de science est que cela n’est pas permis. Elle a donc deux temps dans lesquels elle peut être versée :

Un temps de permission : qui est un ou deux jours avant le ‘id.

Un temps préférable : qui est le jour du ‘id avant la prière.

Quand au fait de la verser après la prière (du ‘id), alors ceci est interdit et elle ne se sera pas valide d’après le hadith d’Ibn Abbas (رضي الله عنهما) :

« Quiconque la verse avant la prière alors c’est une zakat acceptée, et quiconque la verse après la prière alors c’est une aumône comme une autre. ».

Sauf s’il ignore que c’est le jour du ‘id, comme celui qui est dans le désert par exemple et qui ne l’apprend que tardivement, ou d’autres situations semblables.

Dans ce cas, il n’y a pas d’inconvénient à ce qu’il la verse après la prière du ‘id et elle sera comptée comme zakat al fitr.