Les questions suivantes ont été posées à Cheikh Al Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde :

Quand la zakat al fitr doit-elle être versée ?

Quelle est sa valeur ?

Est-il permis de donner plus ?

Est-il permis de la verser en argent ?

Il a répondu :

La zakat al fitr est la nourriture qui est donnée à la fin du Ramadan et sa valeur est d’un sa’. Ibn Omar (رضي الله عنهما) a dit :

« Le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) a prescrit la Zakat Al Fitr (l’aumône de la rupture) du Ramadan : un sa’ de dattes ou un sa’ d’orge. »

Et Ibn Abbas (رضي الله عنهما) a dit :

« Le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) a prescrit la Zakat Al Fitr, c’est une purification pour le jeûneur des paroles futiles et des propos obscènes et une nourriture pour les pauvres. ».

C’est donc de la nourriture courante des gens qui doit être donnée et c’est aujourd’hui les dattes, le blé et le riz.

Et si nous étions dans un endroit où les gens mangent du maïs, des raisins secs ou du fromage, c’est alors cela qu’il faudrait donner.

Abou Sa’id Al Khoudry (رضي الله عنه) a dit :

« Nous avions pour habitude au temps du Prophète (صلى الله عليه و سلم) de la verser d’un sa’ de nourriture.

Et notre nourriture était les dattes, l’orge, les raisins secs et le fromage. ».

Et le temps où elle doit être versée est le matin du ‘id, avant la prière, d’après la parole d’Ibn Omar (رضي الله عنهما) :

« et il a ordonné qu’elle soit versée avant que les gens sortent à la prière. ».

Et ce hadith remonte jusqu’au Prophète (صلى الله عليه و سلم).

Et dans le hadith d’Ibn Abbas (رضي الله عنهما) :

« Quiconque la verse avant la prière alors c’est une zakat acceptée, et quiconque la verse après la prière alors c’est une aumône comme une autre. ».

Et il est permis de la verser un ou deux jours avant le ‘id, mais pas plus, cela n’est pas permis.

En effet, elle s’appelle zakat al fitr, elle est donc liée au fitr.

Si nous disions qu’il était permis de la verser dès le début du mois, elle serait appelée la zakat du jeûne.

Elle est donc fixée au jour du ‘id, avant la prière, et il est permis de la verser un ou deux jours avant le ‘id.

Quant à donner plus qu’un sa’, s’il voit cela comme une adoration indépendamment du sa’, alors ceci est une innovation.

Et si c’est dans le but de faire une aumône et non pas pour la zakat alors cela est permis et il n’y a pas de mal ni d’inconvénient.

Et se contenter de donner la quantité légiférée est préférable.

Et celui qui veut faire une aumône, qu’il le fasse indépendamment.

Et beaucoup de gens disent : c’est difficile pour moi de peser, je n’ai pas de balance donc je donne une quantité par laquelle je suis sûr d’atteindre la quantité obligatoire, voir plus par prudence.

Ceci est permis et il n’y a pas de mal.