La question suivante a été posée à Cheikh Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde :

J’ai préparé la zakat al fitr avant le ‘id afin de la donner à un pauvre que je connais, cependant j’ai oublié de la donner et je ne m’en suis rappelé que pendant la prière du ‘id.

Je l’ai donc donnée après la prière, quel est le jugement de cet acte ?

Il a répondu :

Il n’y a pas de doute qu’il est obligatoire de donner la zakat al fitr avant la prière comme l’a ordonné le Prophète (صلى الله عليه و سلم).

Cependant, tu n’as pas commis de faute en la sortant après la prière, elle est valide et la louange est à Allah.

Même s’il est rapporté dans le hadith que c’est une aumône comme une autre, ceci ne l’empêche pas d’être valide et qu’elle était donnée comme il convient.

Nous espérons qu’elle soit acceptée comme une zakat complète car tu ne l’as pas retardée volontairement mais seulement par oubli.

Et Allah a dit dans son Livre :

رَبَّنَا لاَ تُؤَاخِذْنَا إِن نَّسِينَا أَوْ أَخْطَأْنَا

« Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur. »

Et il est rapporté authentiquement du Prophète (صلى الله عليه و سلم) qu’il a dit :

« Allah (عز و جل) a dit : Je l’ai certes fait. ».

Il a répondu à la demande de Ses serviteurs croyants de ne pas les châtier en cas d’oubli ou d’erreur.

La question suivante a été posée à Cheikh Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde :

Quel est le jugement de celui qui a donné la zakat al fitr pendant le sermon après la prière du ‘id car il avait oublié ?

Il a répondu :

Donner la zakat al fitr avant la prière est obligatoire.

Et celui qui a oublié n’a rien à se reprocher, même s’il la donne après, car c’est une obligation.

Il doit donc la donner au moment où il s’en rappelle.

Et il n’est permis à personne de la retarder volontairement jusqu’à après la prière d’après l’avis prépondérant des savants, car le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a ordonné de la verser avant la prière du ‘id.

Cheikh Al Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde, a été interrogé au sujet de celui qui retarde le versement de la zakat al fitr à après la prière ?

Il a répondu :

S’il retarde le versement de la zakat al fitr à après la prière, alors elle ne sera certainement pas acceptée de lui, car c’est une adoration qui est fixée en un temps précis.

Donc s’il la retarde sans excuse, elle ne sera pas acceptée de lui d’après le hadith d’Ibn Omar (رضي الله عنهما) :

« et il – c’est-à-dire le Prophète (صلى الله عليه و سلم) – a ordonné qu’elle soit versée avant que les gens sortent à la prière. ».

Et dans le hadith d’Ibn Abbas (رضي الله عنهما) :

« Quiconque la verse avant la prière alors c’est une zakat acceptée, et quiconque la verse après la prière alors c’est une aumône comme une autre. ».

Mais s’il a une excuse pour l’avoir retardée, comme l’oubli, ou l’absence de pauvres la nuit du ‘id, elle sera alors acceptée de lui, qu’il l’ait remise avec ses biens ou qu’il l’ait conservée jusqu’à trouver un pauvre.

Cheikh Al Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde, a été interrogé au sujet de celui qui n’a pas été en mesure de verser la zakat al fitr avant la prière, lui est-il permis de la verser après la prière ?

Il a répondu :

S’il n’était pas en mesure de la verser avant la prière et qu’il l’a fait après alors il n’a rien à se reprocher car il a fait ce dont il était capable.

Et Allah a certes dit :

فَاتَّقُوا اللَّهَ مَا اسْتَطَعْتُمْ وَاسْمَعُوا وَأَطِيعُوا وَأَنْفِقُوا خَيْرًا لِأَنْفُسِكُمْ وَمَنْ يُوقَ شُحَّ نَفْسِهِ فَأُولَٰئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ

« Craignez Allah, donc autant que vous pouvez, écoutes, obéissez et faites largesse. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité… ceux-là sont ceux qui réussissent. » [At-Taghaboun, verset 16]

Et parmi les exemples d’une telle situation, celui d’un homme qui est dans un endroit désertique au moment où le début du mois de Chawwal est confirmé et il n’y a personne autour de lui.

Dans cette situation, il devra verser la zakat une fois arrivé dès l’endroit où il y a des pauvres.

Quant à celui qui est en mesure de la verser, alors il ne lui est pas permis de la retarder à après la prière du ‘id.

Et s’il le fait, il est alors pêcheur et elle ne sera pas acceptée de lui, d’après le hadith d’Ibn Abbas :

« Le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) a prescrit la zakat al fitr, c’est une purification pour le jeûneur des paroles futiles et des propos obscènes et une nourriture pour les pauvres. Quiconque la verse avant la prière alors c’est une zakat acceptée, et quiconque la verse après la prière alors c’est une aumône comme une autre. ».