La question suivante a été posée au Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (d’Arabie Saoudite) :

Est-ce que la zakat al fitr est limitée de sorte à ce que je doive peser pour chaque membre de ma famille un sa’ sans excédent ?

Mon intention est de faire aumône de cet excédent et non pas une précaution afin de ne pas donner moins qu’un sa’.

Et je n’informe pas le pauvre à qui je paye la zakat de cette aumône.

Par exemple, si je dois payer la zakat pour 10 personnes, j’achète un sac de 50 kg de riz et je le donne en entier comme zakat al fitr pour ces 10 personnes sans mesurer les sa’ car je sais qu’il y a un excédent de 20 kg ou plus que l’on donne comme aumône sans informer le pauvre que cet excédent est une aumône.

Je lui dis plutôt : prends notre zakat.

Et lui ne sait pas qu’il y a dans ce sac un excédent en plus de la zakat et la prend en l’acceptant.

Quel est le jugement de cet acte ?

Il a répondu :

La zakat al fitr est un sa’ de blé, de dattes, de riz ou autre aliment parmi la nourriture des gens du pays que doit donner chaque personne, homme ou femme, enfant ou âgé.

Et il n’y a pas d’inconvénient à donner un excédent en plus de la zakat al fitr comme tu as fait en ayant l’intention de faire une aumône même si tu n’informes pas le pauvre de cela.

Et c’est Allah qui accorde la réussite.

Et que la prière et le salut d’Allah soient sur notre Prophète ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Fatwa n° 9386

Membre : Abdullah Ibn Ghoudayan, Vice-président : AbdurRazzaq ‘Afifi, Président : Abdul’Aziz Ibn Baz.