Cheikh Al Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde, a été interrogé au sujet du jugement du versement de la zakat al fitr aux pauvres parmi les proches ?

Il a répondu :

Il est permis de verser la zakat al fitr ainsi que la zakat sur les biens aux pauvres parmi les proches.

Il est même préférable de la verser aux proches plutôt qu’aux autres car la verser aux proches est une aumône et un maintien du lien de parenté.

Cela est donc permis mais à condition que cela ne soit pas une manière de prémunir son argent.

Et ceci a lieu lorsque le pauvre fait partie de ceux que le riche est obligé de prendre en charge.

Dans cette situation, il lui est interdit de subvenir à ses besoins en lui versant la zakat, car en faisant cela il a en réalité conservé son argent avec ce qu’il lui a donné de la zakat.

Ceci n’est pas permis, ce n’est pas licite.

Mais si ce proche ne fait pas partie de ceux qu’il est obligé de prendre en charge, il peut alors lui verser la zakat.

Il est même préférable de la verser à un proche plutôt qu’à un autre d’après la parole du Prophète (صلى الله عليه و سلم) :

« L’aumône que tu fais à un proche est une aumône et un maintien du lien de parenté. ».

Première édition : Ramadan 1434/Aout 2013

copié de daralhadith-sh.com